Waste land

J’ai récemment vu le film/documentaire Waste land qui m’a profondément touché, c’est pourquoi je tenais à vous en parler « bah oui forcément sinon ça servirait à quoi d’avoir un blog ! ».

 

Suivi par la caméra de Lucy Walker durant trois ans, Vik Muniz, l’un des artistes contemporain brésilien les plus côtés sur le marché de l’art, retourne dans son Brésil natal pour y porter un projet artistique hors du commun.

 

Nous nous retrouvons à Jardim Gramacho en banlieue de Rio de Janeiro dans la plus vaste décharge du monde qui  accueille 70% des déchets de Rio et la totalité des déchets des proches banlieues. Près de 3 000 personnes (les catadores) y survivent en triant les ordures recyclables.

Le projet artistique se déroule en quatre phases :

  • Photographier les modèles catadores
  • Reproduire ces portraits en se servant d’objets et matériaux recyclés récupérés dans la décharge pour en faire des compositions  géantes
  • Photographier ces compositions
  • Les tirages d’œuvres éphémères sont vendus au profit des modèles catadores

 

Au fil de leur collaboration chacun des modèles se prend à rêver d’une vie meilleure…

Ce film propose une réflexion bouleversante sur la responsabilité de l’artiste envers son environnement et sur l’idée presque utopique qu’une œuvre peut parfois changer une vie.

 

Tout au long du film on ne peut s’empêcher de se demander l’impact d’un tel projet sur ces personnes, l’art peut être si cher alors que certains n’ont rien…

WASTE LAND nous offre la preuve du pouvoir de l’art. Vik Muniz a reversé tous les bénéfices des photos réalisées. Ceci a permis la construction d’une bibliothèque et l’achat de matériel pour les catadores…

 

L’exposition, « Pictures of Garbage Series », lancée au Musée d’art moderne de Rio en 2009 attirera un million de visiteurs, deuxième record d’affluence après Picasso. Les catadores découvrent un regard que personne n’avait jamais porté sur eux.

 

Résultat : une œuvre artistique saisissante & un film émouvant, et pour ma part un respect immense pour la générosité de ce grand artiste.

 

 

Trailer: Emily Rothschild on Vimeo

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.